Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog calipika
  • le blog calipika
  • : Juste pour dire ce que je pense sur ce qui m'entoure. Pour gueuler un bon coup ( souvent ) ou m'emerveiller ( plus rarement... ).
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 17:17

Ce matin dans le journal sur France Inter il y avait un reportage sur les discussions en cours à l'Assemblée Nationale au sujet du travail le dimanche. Des salariés favorables à cette mesure se sont regroupés et ont formés une Confédération Générale des Salariés du Dimanche ( CGSD ) dont la Présidente, Sophie Hurel, était interviewée ce matin. Je vous retranscris ses paroles.

 

"Je suis en couple avec quelqu'un, j'ai un loyer à payer, j'ai une voiture à payer, j'ai bien sûr tout ça à faire donc j'ai besoin d'argent pour pouvoir le faire. On est payé plus le dimanche qu'un autre jour de la semaine. Moi honnêtement je gagne 1200 euros par mois. En plus ça me fait 200 euros net par  mois."

"On impose pas à tous les français de travailler tous les dimanches. On veut que ceux qui le veulent travaillent le dimanche."

"Cette confédération sert à ce que les salariés du dimanche soient entendus. C'est à dire qu'avant on n’était pas entendu, on pensait que c'était les patrons qui nous forçaient à parler dans la rue, ce qui n'est pas le cas."

 

Et au sujet des syndicats :

 

"Ils sont plus dépassés, ils restent dans l'époque début du siècle, où le dimanche c'était le dimanche dominical, on va tous à l'Eglise, on reste en famille, ce n'est plus le cas maintenant, on est un pays laïc, le dimanche les gens en ont besoin pour faire les boutiques en famille parce que en semaine ils ne peuvent pas le faire."

 

Ce que j'en pense.

 

Il est tout d'abord tout à fait naïf de croire que le travail du dimanche pourrait être basé sur le volontariat. Bien sûr c'est ce que dirait cette hypothétique loi mais nous savons très bien qu'il existe de nombreux moyens de pression pour un employeur. Que pourra faire un salarié quand son responsable lui dira qu'il doit venir travailler le dimanche en lui faisant comprendre les conséquences d'un refus ( pas d'augmentation, pas de primes, stagnation de la carrière, manque de solidarité avec les autres employés, etc... ) ?

 

Non, il n'y a aucune connotation religieuse à s'opposer au travail le dimanche. Il n'y a pas que la messe le dimanche. Il y a d'abord bien sûr la vie familiale, c'est la seule journée que parents et enfants peuvent passer ensemble, mais c'est aussi une journée importante de socialisation. Le dimanche c'est les manifestations sportives, les rencontres entre amis, etc... Si le travail se généralise le dimanche, il n'y aura plus de jour de repos commun à tous où les gens pourront se rencontrer. Demander aux professions qui sont déjà concernées par le travail dominical comme dans la fonction hospitalière ou l'hôtellerie ce qu'est leur vie. Ils ne peuvent avoir de contact que parmi les gens de leur profession qui ont les mêmes rythmes qu'eux.

 

Et bien sûr l'aberration du gagner plus ! Que nous dit Sophie Hurel ? "Mon employeur me verse un salaire de misère, ma solution pour vivre décemment c'est travailler le dimanche pour gagner plus !" Au lieu de me révolter contre celui qui m'exploite ( oui, oui, je sais, ça fait gauchiste attardé de dire cela ) j'entre encore un peu plus dans son jeu en accentuant encore un peu plus mon aliénation à son égard.

 

 

Cette confédération est une aubaine pour le gouvernement et les grandes entreprises qui veulent ce travail le dimanche. Ce qui m'amène à émettre plusieurs hypothèses.

 

La première c'est que la propagande du "travailler plus pour gagner plus" est très efficace. Les salariés n'ont même plus conscience du retour de leur conditions de travail vers le XIXéme qui s'opèrent peu à peu, ils l'encouragent même étant convaincus que cela leur est bénéfique.

 

La seconde. Sophie Hurel est jeune, 25 ans, hôtesse d'accueil dans une grande surface. Où sera-t-elle dans 6 mois ? Dans un service de communication d'un ministère ou de l'UMP ?

 

Je ne sais pas laquelle de ces deux hypothèses est la moins pitoyable.

 

 

----

 

Lien vers le journal de France Inter, l'interview est au milieu ( si ça marche... ) :

 

Lecture journal 07h30

Partager cet article

Repost 0
Published by calipika - dans Opinions
commenter cet article

commentaires