Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog calipika
  • le blog calipika
  • : Juste pour dire ce que je pense sur ce qui m'entoure. Pour gueuler un bon coup ( souvent ) ou m'emerveiller ( plus rarement... ).
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 20:50

Finalement contrairement à ce que je pensais l'émission a surtout porté sur les outrages à agent de police et très peu sur ceux envers les élus malgré les cas médiatiques de ces dernieres semaines.

 Les points mis en évidence par l'émission :

     o   95% des délits d'outrage constatés sont des délits d'outrage à agent de police

  o    Les objectifs chiffrés donnés au policier semblent influer très fortement sur les relations entre les forces de l'ordre et les citoyens

  o    La formation des forces de l'ordre semble ne pas insister suffisament sur cet aspect relationnel.

  o    Accuser une personne de délit d'outrage serait une manière de contre-carrer une éventuelle plainte de cette personne pour violence.

 
Voilà qui -- malheureusement -- va dans le sens du commentaire de Roland dans l'article d'hier ( France Inter, le téléphone sonne : Faudrait-il dépénaliser le délit d'outrage ?"  ) et personnellement je dois dire que je ne pensais pas que le problème était si vaste.

Voilà un lien vers le site du Collectif pour une dépénalisation du délit d'outrage ( CODEDO   http://codedo.blogspot.com/ ) fondé entre autre par Jean-Jacques Reboux que je connaissais comme l'auteur d'un des premiers livres de la série du Poulpe ( enfin je pense qu'il s'agit du même ).


 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by calipika - dans Resistance
commenter cet article

commentaires

aliciabx 02/12/2008 22:48

Ravie de voir que nous avons les mêmes préoccupations.

calipika 03/12/2008 14:47


L'augmentation faramineuse du nombre de ces délits a été pour moi une -- très mauvaise -- surprise. Je pensais que cela ne concernait que des personnes ayant une activité de militant bien affichée
comme celle d'Hervé Eon mais j'ai pu constater que cela concerne tout le monde, un mot légèrement trop haut lors d'un contrôle routier peut suffire. Vraiment effarant.