Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog calipika
  • le blog calipika
  • : Juste pour dire ce que je pense sur ce qui m'entoure. Pour gueuler un bon coup ( souvent ) ou m'emerveiller ( plus rarement... ).
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 12:53

Les constructeurs automobiles américains demandent une aide financière à l'Etat américain. Carlos Ghosn en appelle également à l'Etat français pour venir en aide à Renault. Ces -- très -- grandes entreprises lorsqu'elles vont bien, lorsque le marché est porteur font pression pour que la présence de l'Etat soit la plus réduite possible, pour que les taxes auxquelles elles sont assujetties soient les plus faibles possible, bref pour faire leur vie avec le moins de contraintes possibles. Mais dès que le marché se dégrade, dès que leur stratégie de développement aberrante les place face à des difficultés importantes elles en appellent à l'Etat en faisant un chantage au chômage. Il s'agit d'entreprises tellement grosses, qui font vivre une telle quantité de sous-traitants, qui représentent une telle quantité d'emplois directs ou indirects que l'impact de leur santé sur l'économie entière du pays oblige l'Etat à renflouer leur caisse pour ne pas être confronté à des dizaines de milliers de licenciements.


Mais il ne faut pas s'y tromper avec un tel comportement c'est les principes même du capitalisme que ces entreprises enfreignent.
En effet le capitalisme est basé sur un échange de "bons procédés" : les salariés fournissent leur force de travail aux entreprises qui en échange leur donnent un salaire qui leur permet d'acheter les produits que fabriquent les entreprises. L'Etat est là en tant qu'arbitre pour que l'équilibre entre les deux entités entreprises et salariés soit conservé, pour cela chacune de ses entités reverse une partie de ses revenus à l'Etat pour qu'il ait les moyens de remplir sa mission. Or là nous sortons de cet équilibre car une des entités, les entreprises, rompt cet équilibre en trichant pour réduire sa contribution aux dépenses de l'Etat, en réduisant au maximum les salaires et en cherchant à s'émanciper de l'action régulatrice de l'Etat, elle ne veut profiter que des avantages du système sans répondre à ses contraintes. Mais par là elle fragilise tout le système car les 2 autres entités perdent de cette façon les moyens de remplir correctement leur tâche c'est à dire contribuer au bon fonctionnement des entreprises. Pour résumer les entreprises scient la branche sur laquelle elles sont assises, au début ça leur rapporte mais au bout d'un moment la branche casse.



Et j'insiste bien sur le fait que ce n'est pas là un discours "communiste" pour remettre en cause le système capitaliste, non ce que je dis c'est que certaines très grandes entreprises en voulant enfreindre les principes de base du capitalisme sont en train de détruire totalement ce système. 

Partager cet article

Repost 0
Published by calipika - dans Opinions
commenter cet article

commentaires

Roland 19/11/2008 13:55

En quelque mots limpides l'immoralité puante (et incidemment la nuisibilité sociale) de ces gens est bien mis en évidence.oui, le capitalisme se tuera lui-même par trop de cynisme, bien fait pour lui ! (il a tué tellement de monde et brisé tellement de vies) remarquez c'est comme les criminels en série ou les grands conquérants, ils finissent toujours par creuser leur propre tombe à cause de leur immoralisme sans bride; c'est une leçon classique des moralistes depuis 3000 ans.

calipika 19/11/2008 17:06


On doit en effet pouvoir retrouver des histoires comme ça chez Homère et dans d'anciennes légendes.