Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog calipika
  • le blog calipika
  • : Juste pour dire ce que je pense sur ce qui m'entoure. Pour gueuler un bon coup ( souvent ) ou m'emerveiller ( plus rarement... ).
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 19:25

Pour ceux qui ne sont pas lecteurs réguliers de ce "magnifique" blog ( comment ça il n'y a aucun lecteur régulier ? ) je mets un rapide rappel des faits. Lors de la venue de Nicolas Sarkozy à Laval pour y annoncer la généralisation du RSA, le 28 août 2008, Hervé EON, militant mayennais a voulu se rendre à la manifestation organisée contre le chef de l’Etat pour l’occasion. Il a brandi au passage du cortège présidentiel une pancarte où il avait inscrit « casse toi, pov’con », pancarte qu’il avait amenée pour la manifestation.
Ce qui lui a valu une interpellation ainsi qu’une convocation pour le 23 octobre devant le tribunal correctionnel de Laval pour "offense" au Président de la République Française. Le tribunal a mis en délibéré au 6 novembre son jugement, le parquet a requis 1.000 euros d'amende.

Verdict : Hervé Eon a été reconnu coupable, il a été condamné à une amende de 30€ avec sursis et à s'acquitter des frais de justice à hauteur de 90€. Il a décidé de faire appel.

Selon le tribunal
il s'agit là d'un "simple avertissement". "Si le prévenu n'avait pas eu l'intention d'offenser, mais seulement l'intention de donner une leçon de politesse incongrue, il n'aurait pas manqué de faire précéder la phrase "Casse-toi pov'con" par une formule du genre 'on ne dit pas'". ( Source AFP )



Alors bien sûr la peine est symbolique mais il est très choquant qu'il ait été reconnu coupable. Je suis outré qu'un citoyen qui évoque publiquement l'insulte du Président de la République à un autre citoyen soit condamné pour cela. C'est plus qu'une atteinte à la liberté d'expression, c'est une restriction du droit démocratique de chacun de nous : souligner publiquement les erreurs des dirigeants que le peuple a élu. Lorsque le Président insulte un citoyen il commet une erreur ! Et ce n'est que l'impunité ( intolérable ) du Président de la République qui m'empêche de dire que Nicolas Sarkozy devrait être condamné pour ses paroles du Salon de l'Agriculture.

Pour rappel, extrait de l'article premier la constitution de la Véme République :

"Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple"


Partager cet article

Repost 0
Published by calipika - dans Resistance
commenter cet article

commentaires