Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog calipika
  • le blog calipika
  • : Juste pour dire ce que je pense sur ce qui m'entoure. Pour gueuler un bon coup ( souvent ) ou m'emerveiller ( plus rarement... ).
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 20:11

Le 11 janvier 2015 des millions de français sont descendus dans la rue pour se revendiquer Charlie, dénoncer les crimes de l'intégrisme et défendre la liberté d'expression.

En janvier 2016 ils sont 77% à être favorables à l'Etat d'urgence qui est appliqué en France depuis 2 mois et demi (sondage du Huffingtonpost).

Le 30 janvier ils n'étaient que quelques milliers à manifester (article du Monde) pour dénoncer ce régime d'exception qui offre des pouvoirs démesurés aux forces de police et aux parquets et qui restreint les libertés individuelles.

Comment est-ce possible ? Comment l'opinion a pû basculer de la sorte ?

 

Je crois que tout simplement la France a peur.

 

En janvier 2015 c'est des journalistes très engagés et un magasin juif qui sont attaqués, le français moyen ne se sent pas visé directement. Le 11 janvier il descend dans la rue car les médias ont bien "vendu" la manifestation, car ils ont entendus que l'esprit français était attaqué, et beaucoup ont surtout entendu français. Et pour certains ils sont surtout venus passer une après-midi entre copains.

 

Mais le 13 novembres c'est des anonymes qui ont été frappés, de monsieurs et madames tout le monde. Alors là le français moyen se sent concernés, là il a peur. Maitenant fini pour lui les grands discours sur la défense des libertés, sur la République, sur la laïcité, maintenant la seule chose qui compte pour lui c'est sa peur et pour se rassurer il est prêt à tous les compromis, à accepter tous les discours sécuritaires de nos dirigeants et des racistes pseudo-laïcs qui hantent les plateaux de nos télés et les studios de nos radios.

Partager cet article

Repost 0
Published by calipika
commenter cet article

commentaires